Catégorie dans Tous les articles

L’union, janvier 2019 – Laser femtoseconde : cataracte, greffes et LASIK au CHU de Reims

Le Laser Femtoseconde permet de réaliser plusieurs types d’intervention en ophtalmologie. LASIK et opération de la myopie, cataracte au laser (femtocataracte), greffes de cornées…

Par Mathieu Livoreil

Reims : Forte myopie, cataracte, greffe de cornée : face à ces gros pépins, les plus récents lasers réalisent des miracles de précision. Ainsi, ils permettent d’automatiser certaines étapes. Explications du Pr Alexandre Denoyer. Lire la suite …

Article complet sur le site de l’Union

SAFIR : congrès d’ophtalmologie à Reims en Novembre 2018

Congrès d’ophtalmologie de la SAFIR à Reims – 10 Novembre 2018.

 

La société de l’Association Française des Implants et de la chirurgie Réfractive (SAFIR) organise son congrès d’hivers à Reims.

 

SAFIR à Reims le 10 Novembre 2018.

Le congrès d’hivers de la SAFIR se déroulera au Palais des congrès de Reims, le samedi 10 Novembre 2018. Ce congrès d’ophtalmologie s’adresse aux professionnels de santé spécialisés dans les maladies et la chirurgie du segment antérieur de l’oeil.

Au programme

De nombreux experts Français viendront présenter et débattre sur des thèmes d’actualité en ophtalmologie. Plus spécifiquement, nous aborderons les nouvelles techniques de greffe de cornée ou les innovations en chirurgie de la cataracte. Mais aussi,  les modalités et conséquences de la chirurgie réfractive ainsi que le traitement de la presbytie. En outre,  nous envisagerons aussi l’organisation future de la santé et l’émergence des technologies de la communication et du big data dans notre pratique médicale.

 

L’ensemble du programme scientifique est disponible ici : Programme-Reims-SAFIR

 

Comité d’organisation et sponsors

Nous remercions l’ensemble du bureau de la SAFIR, et plus particulièrement les coorganisateurs de cet évènement : François Malecaze, Thierry Amzallag, Pascal Rozot, Arié Danan et David Touboul.

Nous remercions aussi les nombreux laboratoires pharmaceutiques qui ont répondu présent pour soutenir cette réunion scientifique nationale.

 

 


Informations pratiques : se rendre au congrès d’ophtalmologie de la SAFIR, Centre des Congrès, Reims

 


Plus d’informations sur la Société de l’Association Française des Implants et de la Chirurgie Réfractive… denoyer - safir - reims

 

 


 

Laser femtoseconde : femtocataracte et LASIK

Opération de la cataracte au laser – Femtocataracte – LASIK – CHU de Reims.

 

Denoyer-femtocataracte-cataracte au laser

Le Professeur Denoyer réalise une chirurgie de la cataracte au laser ( femtocataracte )

Un laser femtoseconde est mis à disposition au CHU de Reims pour la chirurgie de la cataracte (femtocataracte), le LASIK et la chirurgie cornéenne au laser.

 

Qu’est-ce que la femtocataracte ?

L’opération de la cataracte au laser – ou femtocataracte – consiste à utiliser un laser femtoseconde spécifique. Celui-ci permet de préparer l’intervention, sécuriser certaines étapes, et remplacer partiellement ou totalement les ultrasons utilisés habituellement. Le plateau technique du service d’ophtalmologie du CHU de Reims dispose de cette technologie.

Pourquoi est-ce une chirurgie innovante ?

La femtocataracte est une technologie de pointe développée depuis environ 8 ans afin d’améliorer la pratique de la chirurgie conventionnelle de la cataracte. La chirurgie conventionnelle est déjà très évoluée et sûre, le laser femtoseconde en optimise certaines étapes. Ainsi, le laser guidé par imagerie effectue certaines tâches avant la chirurgie, à l’intérieur de l’œil mais sans incisions. Le temps opératoire est ainsi réduit, la sécurité de certaines étapes renforcée, et l’innocuité probablement améliorée.

A qui s’adresse la chirurgie de la cataracte assistée au laser femtoseconde ?

Denoyer-femtocataracte-VictusLa femtocataracte s’adresse à la majorité des cas de cataracte. Cependant, elle semble trouver un intérêt tout particulier d’une part dans le cadre de chirurgies « premium » avec l’utilisation d’implants spécifiques pour améliorer le résultat visuel, et d’autre part dans le cadre de certaines maladies de la cornée – comme les dystrophies endothéliales – pour lesquelles minimiser les gestes chirurgicaux permettrait de mieux préserver les fonctions oculaires.

Quelles en sont les limites actuelles ?

La chirurgie de la cataracte assistée au laser femtoseconde nécessite l’utilisation d’un laser spécifique. Ses coûts d’achat, d’utilisation et de maintenance sont importants. Elle nécessite en outre d’occuper une salle opératoire supplémentaire, en termes de surface et de temps. Ainsi, le patient doit généralement participer financièrement au surcoût de cette opération.

 

La femtocataracte ne peut être réalisée que par des chirurgiens entrainés spécifiquement à cette chirurgie. Le développement de cette technologie et la formation des futurs médecins devraient permettre d’en généraliser peu à peu la pratique.

 

Plus d’informations : contacter le secrétariat
 

Le Laser femtoseconde Victus permet aussi de réaliser la chirurgie réfractive (LASIK) et les greffes de cornées au laser

Le LASIK (Laser in situ keratomileusis) peut-être réalisé à l’aide du laser femtoseconde qui réalise une interface au sein de la cornée avant la correction de la myopie au laser excimer. La technologie femtoseconde automatise et sécurise la procédure de chirurgie réfractive.

En parallèle, le laser femtoseconde permet de réaliser des chirurgies complexes de la cornée, comme la pose d’anneaux intracornéens, ou bien la réalisation de certaines greffes de cornée (kératoplasties lamellaires superficielles, profondes, ou transfixiantes). Lire l’article sur les greffes endothéliales…

A nouveau, ce type de chirurgie requiert un matériel spécifique, un personnel compétent et des chirurgiens expérimentés.

 


Plus d’informations sur la chirurgie au laser sur le site de la SAFIR… denoyer - safir - reims

Opération de la cataracte au laser femtoseconde

Essais de lasers femtoseconde pour la chirurgie de la cataracte au CHU de Reims

 

 

 

Lire l’article actualisé du 22 Avril 2018

 

Qu’est-ce que la femtocataracte ?

La chirurgie au laser de la cataracte – ou femtocataracte – consiste à utiliser un laser femtoseconde spécifique pour préparer l’intervention, sécuriser certaines étapes, et remplacer partiellement ou totalement les ultrasons utilisés habituellement.

Pourquoi est-ce une chirurgie innovante ?

La femtocataracte est une technologie de pointe initiée il y a 8 ans, développée ces dernières années afin d’améliorer la pratique de la chirurgie conventionnelle de la cataracte, une chirurgie déjà très évoluée et sûre. Ainsi, le laser femtoseconde guidé par imagerie effectue certaines tâches avant la chirurgie, à l’intérieur de l’œil mais sans incisions. Le temps opératoire d’aval est ainsi réduit, la sécurité de certaines étapes renforcée, et l’innocuité probablement améliorée par la diminution du recours classique aux ultrasons.

A qui s’adresse la chirurgie de la cataracte assistée au laser femtoseconde ?

La femtocataracte s’adresse à la majorité des cas de cataracte. Cependant, elle semble trouver un intérêt tout particulier d’une part dans le cadre de chirurgies « premium » avec l’utilisation d’implants spécifiques pour améliorer le résultat visuel, et d’autre part dans le cadre de certaines maladies de la cornée – comme les dystrophies endothéliales – pour lesquelles minimiser les gestes chirurgicaux permettrait de mieux préserver les fonctions oculaires.

Quelles en sont les limites actuelles ?

La chirurgie de la cataracte assistée au laser femtoseconde nécessite l’utilisation d’un laser spécifique dont le coût d’achat, d’utilisation et de maintenance est important. Elle nécessite en outre d’occuper une salle opératoire, en termes de surface et de temps, ce qui ajoute aux frais de la procédure.

 

 

La femtocataracte ne peut être réalisée que par des chirurgiens entrainés spécifiquement à cette chirurgie, mais le développement de cette technologie et la formation des futurs médecins devrait permettre de généraliser peu à peu la pratique de cette procédure d’avenir.

 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter le secrétariat du Professeur Denoyer.

 

Chirurgie de la myopie et réfractive au laser

L’unité de chirurgie de la myopie – chirurgie réfractive du service d’ophtalmologie du CHU de Reims vient d’être dotée d’une station d’analyse de la qualité de vision couplée au laser excimer. 

myopie-aberrometrie-reims

Une nouvelle plateforme de mesure des qualités optiques (aberromètrie) et anatomiques (topographie) de l’œil est aujourd’hui utilisée pour le bilan de toute opération de la myopie ou chirurgie à visée réfractive au laser.

Ainsi, après un bilan complet, les mesures enregistrées à la consultation sont directement transmises au laser excimer placé au bloc opératoire, afin d’optimiser l’opération de la myopie et des autres troubles de la vision d’origine réfractive, comme l’hypermétropie et/ou l’astigmatisme.


La plateforme d’analyse se compose :

  • D’un aberromètre. Celui-ci permet la mesure des différents défauts optiques de l’œil afin de décider d’une éventuelle correction de ceux-ci au laser le jour de l’intervention. On parle alors de chirurgie réfractive « personnalisée » ou « aberroguidée ».
  • D’un topographe d’élévation antéropostérieure. Cet instrument analyse la forme de la cornée dans son intégralité afin de préciser l’indication ou non de la chirurgie réfractive, ainsi que ses modalités.

.


.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à contacter le secrétariat du Pr. Denoyer.

D’autres informations sur le plateau technique de chirurgie réfractive du CHU de Reims sont disponibles sur le site d’actualité des CHU de France.

.

 

Microscope confocal de cornée

L’unité de cornée et chirurgie réfractive du service d’ophtalmologie du CHU de Reims dispose désormais d’un microscope confocal de cornée (HRT II, IVCM with RCM).

microscopie confocale de cornée - denoyer

La microscopie confocale de cornée est une technologie de pointe, disponible uniquement dans quelques centres spécialisés en France, permet d’explorer la face antérieure de l’œil (cornée et conjonctive) lors d’une consultation et de façon non-invasive. L’examen requiert une simple anesthésie locale topique (gouttes oculaires) et dure environ 10 minutes.


La microscopie confocale de cornée in vivo permet de poser ou confirmer le diagnostic de certaines pathologies cornéennes :

  • Les dystrophies de cornées
  • Les décompensations endothéliales
  • Certaines affections générales inflammatoires, auto-immunes, de surcharge
  • Certaines infections dont le germe peut être difficile à identifier (amibes, infections fongiques, …)

La microscopie confocale contribue ainsi à améliorer la performance du bilan ophtalmologique lors d’une consultation spécialisée de cornée, et si nécessaire au cours du bilan de chirurgie de la myopie et chirurgie réfractive au laser.


L’examen peut être réalisé sur rendez-vous à la demande d’un médecin, ou bien lors d’une consultation spécialisée au CHU. N’hésitez pas à vous rapprocher du secrétariat du Pr. Denoyer pour toute information.


 

Greffe de cornée / DMEK

Premières greffes de cornée endothéliales (DMEK) à Reims

Les premières greffes de cornée de type lamellaire endothéliale (DMEK) ont été réalisées en Novembre 2016 dans le service d’ophtalmologie au CHU de Reims. Ce type de greffe s’adresse aux patients souffrant de maladies cornéennes endothéliales, essentiellement les décompensation du pseudophaque et la dystrophie de Fuchs.

La greffe endothéliale de type DMEK est une technique chirurgicale avancée qui permet de remplacer spécifiquement la couche de cellules pathologiques dans la cornée – l’endothélium – par une couche de cellules saines. Elle permet ainsi d’éviter de remplacer la totalité de la cornée comme cela était le cas auparavant. La greffe endothéliale réalisée, d’une épaisseur d’environ 10 µm, est introduite dans l’oeil du patient à la place de la couche pathologique préalablement retirée sous contrôle d’un dispositif d’imagerie peropératoire (microscope-OCT, récemment acquis au CHU de Reims) permettant un repérage précis en temps réel à l’intérieur de l’oeil.

Les bénéfices de cette technique encore peu répandue en France reposent essentiellement sur la diminution significative du risque de rejet, et surtout la récupération visuelle majeure en quelques semaines. L’opération est réalisée sous anesthésie générale et suivie d’une nuit d’hospitalisation pour optimiser les chances de récupération visuelle précoce.

N’hésitez pas à demander plus de précisions à votre ophtalmologiste traitant, ou bien à vous rapprocher de la consultation de cornée du Pr Denoyer en cliquant ici.