Chirurgie de la myopie et opération de la vision au laser à Reims

La chirurgie réfractive regroupe l’ensemble des opérations des yeux destinées à corriger les troubles de la vision : chirurgie de la myopie au laser, mais aussi de l’astigmatisme, l’hypermétropie ou la presbytie.

Faire défiler —>

On distingue plusieurs types de chirurgie de la myopie – comme l’opération au laser de la vision – et de chirurgie réfractive. Ces opérations visent à améliorer la vue en diminuant ou supprimant l’utilisation d’une correction optique (lunettes ou lentilles). Une consultation spécialisée en ophtalmologie à l’Hôpital Universitaire Robert Debré à Reims permettra de déterminer la meilleure stratégie.

La chirurgie au laser de la cornée (Pkr, Lasik, épilasik, Smile).

Méthode la plus courante, elle permet de corriger la myopie et la majorité des troubles réfractifs de la vision. C’est un laser excimer (ou à excimères) qui effectue cette correction. Ce laser peut corriger la myopie mais aussi l’astigmatisme, l’hypermétropie et la presbytie, en fonction des cas. Il s’agit soit d’une opération effectuée directement à la surface de l’œil (PKR), soit après réalisation d’un volet cornéen par laser femtoseconde (LASIK). La chirurgie réfractive au laser s’adresse généralement aux personnes âgées de 21 ans à 55 ans. Pour une opération de la myopie comme des autres troubles de le vue, un bilan est nécessaire. Celui-ci permettra de définir les objectifs de vision, d’exclure les contre-indications, de comprendre les modalités et les risques. Nous déterminons alors la procédure la plus adaptée.

La chirurgie du cristallin à visée réfractive.

Dans certains cas (cataracte débutante, presbytie évoluée, contre-indication au laser,…) il est parfois nécessaire de remplacer le cristallin par un implant. Nous réalisons généralement cette intervention après 50 ans. Contrairement à la chirurgie au laser, il s’agit alors d’une chirurgie dite endoculaire, réalisée à l’intérieur de l’œil. Les bénéfices et risques liés à celle-ci sont donc spécifiques.

La chirurgie de la myopie additive.

Plus rarement, il faut parfois ajouter un implant intraoculaire sans retirer le cristallin. C’est généralement le cas pour une chirurgie de la myopie quand celle-ci est très importante chez un patient jeune. De la même façon, il s’agit d’une chirurgie endoculaire dont les bénéfices et risques sont spécifiques.


Questions fréquentes sur l’opération de la myopie au laser

En quoi consiste la chirurgie de la myopie au laser ?

laser-myopie-reims

Pour résumer, la chirurgie réfractive au laser consiste à sculpter à la surface de l’oeil l’équivalent d’une lentille qui corrigera les troubles de la vision : myopie, astigmatisme, hypermétropie et presbytie. C’est une chirurgie fonctionnelle qui modifie durablement les propriétés optiques de l’œil. Cette opération de la vue est réalisée sous anesthésie locale généralement sur les deux yeux en même temps. Un laser excimer (ou “à excimères”) effectue la procédure opératoire. En cas de LASIK, on utilise un autre laser appelé femtoseconde avant le laser excimer. La durée de la phase au laser dure généralement moins d’une minute.

La chirurgie de la myopie nécessite-t-elle une hospitalisation ?

Non. La chirurgie réfractive au laser s’effectue en externe et sous anesthésie locale pure. Pour des raisons de sécurité et d’asepsie, elle s’effectue au CHU de Reims dans une salle dédiée du bloc opératoire (unité de chirurgie ambulatoire). Le patient bénéficie d’un vestiaire pour revêtir une tenue adaptée au bloc opératoire. Après l’intervention, la personne opérée se repose en salle d’attente avec une collation, puis le chirurgien procède à un dernier examen de l’œil avant la sortie. Enfin, l’équipe remet au patient une feuille de consignes postopératoires, une prescription médicale ainsi qu’un rendez-vous de contrôle.

Quel est l’âge idéal pour se faire opérer ?

Chaque cas est unique, et il n’y a pas d’âge idéal. Cependant, la chirurgie réfractive au laser n’est pas réalisée avant 21 ans, et rarement après la cinquantaine. Seule une consultation spécialisée permet de définir si les problèmes de vision sont éligibles à ce type d’intervention. Le terrain, l’âge, le métier, les activités sportives ou de la vie quotidienne contribuent aussi à la décision.

J’utilise des lentilles et j’en suis satisfait(e), verrai-je mieux après une chirurgie réfractive ?

L’opération de la myopie comme les autres chirurgies réfractives au laser n’améliorent pas la vision. Elles remplacent simplement un moyen de correction de la vue. Aussi, si une personne est satisfaite de la qualité de sa vie et de sa vue avec des lunettes ou des lentilles de contact, la chirurgie réfractive n’apportera pas de bénéfices visuels supplémentaires.

Quels sont les risques d’une opération de la vue au laser ?

Comme toute intervention, une chirurgie réfractive comporte des risques. Chacun doit les connaître et les comprendre avant de décider ou non de se faire opérer. Pour résumer, la chirurgie réfractive entraîne souvent des phénomènes de sécheresse oculaire et d’éblouissements. Ces effets régressent généralement dans les semaines qui suivent l’intervention, mais ils peuvent perdurer. L’état préopératoire et la technique de chirurgie (PKR, LASIK, SMILE) conditionnent ces phénomènes fréquents. Rarement, certains troubles de la réfraction peuvent apparaître après la chirurgie. Ceux-ci nécessitent parfois une seconde intervention pour rétablir une bonne vue sans correction. Enfin, de façon exceptionnelle, des phénomènes inflammatoires, infectieux ou biomécaniques peuvent engendrer des troubles visuels au long cours, parfois non améliorables. Ce paragraphe n’est pas exhaustif. Les bénéfices et risques d’une chirurgie réfractive sont aussi expliqués dans la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie. A nouveau, chaque cas est unique, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre chirurgien pour tout complément d’information.

Mon chirurgien m’a parlé d’une opération “personnalisée” ou “aberroguidée”, qu’est-ce que c’est ?

aberrometre-myopie-reims

Les progrès des outils de diagnostic et des lasers permettent aujourd’hui non seulement de corriger ce que compensent des lunettes ou des lentilles (myopie, astigmatisme, hypermétropie) mais aussi beaucoup d’imperfections optiques de nos yeux. Ces imperfections sont aussi appelées aberrations optiques, et sont analysées grâce à l’aberrométrie. Une chirurgie réfractive “personnalisée” ou “aberroguidée” permet ainsi de traiter certaines de ces imperfections. Aussi, en consultation d’ophtalmologie au CHU de Reims, une plateforme d’étude de l’œil et de la qualité de vision permet de comprendre les défauts de la vision et de décider ou non de réaliser une opération de la vue aberroguidée.


Tarifs

Les tarifs de la chirurgie réfractive au laser sont fixés par le CHU de Reims et révisables chaque année. Si la décision de chirurgie réfractive est prise, un devis personnalisé est remis au patient qui doit le transmettre à sa complémentaire santé si celle-ci prend en charge une partie de l’intervention. La chirurgie réfractive est une chirurgie fonctionnelle, donc non remboursée par l’assurance maladie.

Tarifs de chirurgie de la myopie au 1er Septembre 2020

  • Photokératectomie réfractive au laser excimer (PKR) : 1000 euros / oeil
  • Laser in situ keratomileusis (Femto-LASIK) : 1300 euros / oeil

La chirurgie de la myopie comme les autres chirurgies réfractives est une chirurgie fonctionnelle.

L’opération au laser de la myopie ou des autres troubles réfractifs de la vue n’est pas prise en charge. En effet, c’est une chirurgie fonctionnelle qui constitue une alternative au port de lunettes ou de lentilles. Chaque personne est donc différente et requiert un bilan spécialisé complet. Ainsi, à l’issue de la consultation de réfractive au CHU de Reims, la personne est informée des différentes méthodes de correction possibles, des objectifs attendus et des risques. Celle-ci pourra alors décider de réaliser ou non une opération de la vision.

.

D’autres informations sont disponibles sur le site d’actualité des CHU de France


Vous pouvez trouver les fiches d’information relatives à la chirurgie réfractive ici, ou bien sur les sites ci-dessous.

myopie-reims-sfo

Société Française d’Ophtalmologie

myopie-reims-safir

Société de l’Association Française des Implants et de la chirurgie Réfractive

.

.

.


chirurgie de la myopie - chu de reims

Consulter la page du Professeur Denoyer sur le site du CHU de Reims

Comment se rendre à la consultation de chirurgie de la myopie à l’Hôpital Robert Debré à Reims

.

.


Ophtalmologue Reims. Cataracte et greffe de cornée à Reims. Laser, opération de la myopie, chirurgie réfractive et chirurgie de la vision. Sécheresse oculaire, Kératocône.